La Poigne Ancestrale

Le forum de la guilde La Poigne Ancestrale [LPA] sur Guild Wars 2
 
PortailAccueilLe site Web LPACalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Black Keys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean D'Aleo
Admin
avatar

Pseudo GW2 : Jean D Aleo
Messages : 361
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: The Black Keys   Lun 26 Nov - 11:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


They wanna get my gold on the ceiling…

Il n’y a aucun doute la dessus, il y a de l’or au plafond de The Black Keys et dans leur musique aussi. Sinon, comment ce duo de blues rock serait –il parvenu en l’espace de quelques mois à atteindre les sommets des ventes, à remplir des stades plus que de raison et à caresser une gloire plus que sympathique ? Il faut dire qu’ils sont là depuis 2002, et qu’ils ont sortis pas moins de 6 albums en seulement 8 ans, alliant à ce rythme effréné une qualité indéniable.

Tout a commencé avec deux amis, Dan Auerbach, petit barbu (qui a souvent l’air d’avoir forcé sur la coke), et Patrick Carney géant à l’allure dégingandée. L’un aime le blues le plus classique et le plus pur possible, de Muddy Waters a Junior Kimbrough, l’autre le rock indé crade et sauvage du genre Pixies et Sonic Youth. Tandis qu’ils montent leur entreprise de tonte de pelouse dans leur voisinage d’Akron, ils enregistrent en 2002 avec les moyens du bord leur premier album, The Big Come Up. Et les moyens du bord chez eux, c’est du genre rustique ! Entre un manque évident de matériel et d ‘argent (album enregistré entre le garage et la buanderie) et un certain amour pour le lo-fi, leur première galette ne sonne pas, elle rugit, au milieu du crépitement violent et indistinct des instruments. Instruments qui d’ailleurs s’expriment dans leur forme la plus simple : une guitare (Dan) et une batterie (Patrick), inutile de s’encombrer d’une basse ou de la moindre autre fioriture musicale.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’année d’après c’est Thickfreakness et le seul changement majeur viens du lieu d’enregistrement, la cave du batteur ce coup-ci. Autrement c’est la même recette : un blues sale, ardent, rugueux, ou la guitare cri au milieu d’un son chargé de graillon et de fuzz et ou le batteur s’acharne sur ses futs. Pas de démonstrations techniques, pas la moindre esbroufe, les solos sont courts, les riffs précis et parcimonieux. Leur blues tendance garage est minimaliste mais tellement accrocheur, malgré des morceaux qui ont une énorme tendance à se ressembler. Le guitariste arrive à trouver l’équilibre entre riffs et parties plus ou moins rythmiques, assurés à une seule guitare tandis que le batteur installe un groove, un mid tempo puissant qui ne se fait pas oublier. Il faut aussi compter sur le chant d’Auerbach, jamais ennuyeux, qui ressemble dans les meilleurs moments à celui d’un vieux bluesman noir quelque peur éraillé, surprenant pour ce jeune blanc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les albums se suivent et se ressemblent, un petit moins crade et lo-fi avec le temps mais pas pour autant moins lourds et puissants, surtout avec l’amorce de Rubber Factory, royaume du riff n’évoquant pas moins que Saint Jimmy Page dans une sorte de version épurée de Led Zeppelin. Même recette avec Magic Potion en 2005. Le groupe continue sur sa voie, efficaces et désinvoltes ils commencent à avoir une communauté de fans sérieuse et une réputation excellente auprès des quelques initiés et des médias les plus curieux. Pour tout rêve de célébrité plus imposant, il faut chercher ailleurs, les Black Keys ont beau être doués ils n’attirent pas encore les grandes foules et les lumières. Ils réussiront tout de même à sortir un ou deux dvd live ou l’on peut admirer leur énergie scénique, ils remplissent l’espace sonore et physique comme personne alors qu’ils ne sont que deux. Un petit changement de cap psychédélique plus tard avec Attack & Release en 2008, album sympathique mais pas forcément toujours convaincant, Dan et Patrick réfléchissent et se disent qu’après tout cela ne leur ferait pas de mal d’être connus voire reconnus, vu qu’en plus ils le méritent. Ils rentrent en studio en 2009 et peu de temps après ressortent avec l’album Brothers.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce fut le choc, la révélation envers le grand public. Brothers est tout ce qui manquait au groupe pour décoller dans les ventes et voir son nom affiché un peu partout : de la soul et une production léchée. Exit les riffs basiques et plombés de Rubber Factory et de Magic Potion, le groupe prend de l’envergure dans une sorte de version hantée d’un enregistrement de la Motown. Auerbach n’a jamais eu une voix aussi sexy, alternant entre le crooner et le bluesman, sortant des aigus insoupçonnés au milieu des quelques chœurs rajoutés au duo. D’ailleurs ils trichent un peu et s’élargissent leurs rangs, ayant bien compris qu’on ne fait pas toujours chavirer le public rock avec seulement une guitare et une batterie, ils n’hésitent pas à s’adjoindre les services de musiciens additionnels en studio comme sur scène : il y a de la basse, de l’orgue, une seconde guitare par moments. Danger Mouse sublime le tout par sa production léchée et la recette miracle marche, le groupe inconnu de beaucoup deviens en quelques jours demandé de tous (album en collaboration avec la crème de la scène rap US, duos, lives dans les émissions en vogue, BO de films...), certains de leurs titres (le très accrocheur « Tighten Up ») allant même jusqu'à servir dans des publicités. Chose remarquable, The Black Keys arrive à passer ce cap du début de célébrité et de reconnaissance sans forcément sacrifier leur art. Certes les chansons sont plus accrocheuses, certaines même taillées pour la radio, mais elles n’en sont pas moins bonnes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’an dernier en 2011 le groupe sortait El Camino. Il fallait finir le travail commencé par Brothers et conquérir les ondes et les stades. Moins de blues mâtiné de soul ce coup-ci, au profit d’un rock and roll classique et jubilatoire. Auerbach ne marmonne plus dans son coin (il le faisait avec classe néanmoins !), il chante, il donne tout et s’aide pour cela de mélodies accrocheuses. Ils ont travaillés et ont sorti le mélange idéal entre blues rock, rock and roll et pop, preuve s’il en faut avec le single fer de lance « Lonely Boy ». Là encore le duo se fait aider, n’hésitant pas à rajouter des chœurs féminins, des secondes guitares et overdubs, autant d’ajouts précieux qui enrichissent savamment leur musique et créent des ambiances marquantes (« Gold On The Ceiling », « Mind Eraser »). De la première a la dernière piste le duo s’est transformé en bulldozer sonique, provoquant fièvre rock et danses incontrôlées. Ils l’ont fait, The Black Keys fait désormais parti du gratin ! En chemin, comme le rappel le nom de leur dernier album il n'en ont pas pour autant pris la grosse tête, restant deux mecs sympathiques venant de l'Ohio, comme en témoignent leurs nombreux clips bourrés d'humour. Si vous ne connaissez pas The Black Keys, écoutez leurs albums, il y en a pour tous les gouts, d'un blues sale noyé dans la fuzz a un rock presque pop. Et si vous ne connaissez que leur singles, écoutez d'autres titres, creusez un peu, cela vaut le coup. Avec un peu de chance vous trouverez même de l'or.



Revenir en haut Aller en bas
http://lpa-gw2.forumpro.fr
warmatin
salade de fruit
avatar

Pseudo GW2 : war matin
Messages : 94
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: The Black Keys   Lun 26 Nov - 15:01

j'avais lu the black eyed peas Surprised mais en fait non
Revenir en haut Aller en bas
sharel derlian
Admin
avatar

Pseudo GW2 : Sharel Derlian
Messages : 479
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: The Black Keys   Lun 26 Nov - 22:28

c'est un groupe vraiment bien sympathique Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Black Keys   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Black Keys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .:Bon anniversaire Black:.
» Call of Duty : Black Ops
» Mes Black Templars
» C'est l'histoire d'un mec.. Black-mamba.
» Black gobbo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Poigne Ancestrale :: La Vieille Taverne :: Musique-
Sauter vers: